Jaune, vert, vigne c'est la fleur du Pissenlit !

Publié le par Alambic City

SAM 2825

 

Quand j'étais petit, au moins une fois par an, mes parents nous emmenaient, mes sœurs, mon frère et moi avec parfois ma grand-mère, rendre visite à mon vieil oncle Édouard et à ma tante Berthe, dans le Nord Charente au Vivier de Longré. De mémoire, cette visite avait lieu le dimanche. Après plus d'une heure et demie de route, à l'approche de midi, la Citroën de mon père passait enfin le vieux portail en fer forgé gris du corps de ferme typiquement charentais. Lorsque nous mettions pied à terre, ma tante et mon oncle nous attendaient sur le perron pour passer à table. Je salivais déjà à l'idée de goûter au traditionnel et incomparable pâté de lapin accompagné de bon pain frais. Ma politesse et ma gourmandise ne se privaient pas pour en réclamer une autre part lorsque mon assiette était finie, ce qui avait pour effet de rassurer et d'amuser nos hôtes. Mais ce qui me marquait le plus et qui continue de me toucher encore aujourd'hui, c'étaient les préliminaires gastronomiques du rituel de cette mise en bouche qui débutait toujours par l'apéritif de Tata Berthe avec sa liqueur de Pissenlit !

 

Plus tard, lorsque j'étais un peu plus vieux, ma grand-mère Madeleine, à son tour et par nostalgie de son pays d'enfance, Mémé, me transmettait la recette de fabrication du "Cochet d'or" quand les fleurs de Pissenlit  du début avril coloraient de leur couleur jaune vif la campagne.

 

Sous les conseils avisés de Mémé, je découvrais les plaisirs du ramassage des fleurs de Pissenlit dans le but de concocter moi aussi cet apéritif si particulier.

 

Quand arrive le printemps et que les fleurs de Pissenlit recouvrent les allées de vignes enherbées, je ne peux alors m'empêcher de penser à toutes ces fleurs ensoleillées qui m'attendent pour perpétuer ce délicieux nectar...


SAM 2888

 

SAM 2889

 

SAM 2891

 

 

SAM 2892

 

SAM 2893

 

SAM 2920

 

J'ai retrouvé la recette du Cochet d'or que Mémé Madeleine m'avait écrite !

 

 

Et pour finir la chanson mélancolique de Gérard Berliner "Besoin d'accordéon" extraite de l'album "Chien de Voyou".

 

Publié dans Le grand foutoir

Commenter cet article

monique sarrazin 21/04/2012 20:30


Trés sympathique ce site..... superbes photos, j'ai pris un grand plaisir à lire tous ces souvenirs. Je suis beaucoup plus agée que vous mais j'ai de merveilleux souvenirs Charentais qui m'ont
fait revenir pour finir ma vie où elle avait commençé. Et moi c'est mon arrière grand mère qui faisait une "mioque" que j'essaie de refaire pour retrouver mon enfance , mes moments de vacances à
Barbezieux. Bonne continuation.

Pisse au Lit 08/04/2012 09:38


Salut Olivier,


Il y a peut-être une forte clientèle intéresser par le "Cochet d'Or" ou un marché à prendre en France ou dans les pays asiatiques. L'avantage avec le pissenlit, c'est qu'il n'y pas besoin de le
tailler, de le relever, de le traiter, de le planter ou de le marcotter, il pousse n'importe où et se ressème tout seule.


Je ne sais pas si c'est un bon conseil, mais arrête la vigne, ne t'embête avec ça. Le Cochet d'Or c'est peut-être l'avenir...  dans les boites de nuits, les apérétifs entre amis ou en
famille, lors des mariages, dans les bistrots, dans les grandes réceptions, sur les grandes tables de la restauration, au digeo ... En tout cas ce midi, c'est "Cochet d'Or" à l'apéro pour tout le
monde.


Olivier !!! Pourrais-tu m'en livrer 2 caisses pour ce midi s'il te plaît ???


Olivier. Il faut organiser sur FaceBook un appéritifs géant au Chaussade ce soir. Ne t'inquiète pas je m'occupes des invites, sors le "Cochet d'Or" ca va être la Fiesta au Maine Laure.


A ce soir ! ! !


 

Alambic City 08/04/2012 09:54



Salut JL,


Pour l'apéro au Pissenlit, il va falloir attendre encore un peu car ma mixture fermente toujours... J'ai basculé la dernière bouteille dans la nuit. Les propriétés de cette potion sont
extraordinaires. En effet, mon mal au ventre est parti comme par magie. En revanche, j'ai maintenant un peu mal de tête. Dommage, que mon traitement soit interrompu pour cause d'épuisement de
stock...