La bougie

Publié le par Olivier

 Uncharted par Ferdi Rizkiyanto

 

J'ai en mémoire cette vieille distillerie où, lorsque j'étais enfant, certains soirs d'hiver, je me réfugiais pour allumer une bougie.

Je me revois m'asseoir sur le massif chaud et contempler la flamme dansante et entraînant avec elle des ombres frémissantes sur quelques courants d'air.

Ces tâches noires frétillent encore aujourd'hui dans mon esprit, autour du col de cygne d'un rouge illuminé.

 

Le chapiteau aux reflets scintillants dégage une chaleur étrange à mes yeux dont la robe chatoyante brûle les doigts qui effleurent son étoffe.

Les ondulations de la flamme reine s'accouplent aux vapeurs alcoolisées et enivrent les fantômes de la nuit.

Les murmures de l'ébullition accompagnent ce concert lumineux qui peu à peu apaise mes paupières.

 

C'est peut-être par pudeur qu'enfant, je m'endormais avant la mort de cette danseuse hypnotique. Mais j'imagine, en ce lieu, l'instant où la bougie s'éteint redonnant place à la grandeur du noir, lorsque les ombres absorbent les fragments de lumière affaiblis par la flamme chancelante sur son tapis de cire.

 

Texte 1997

SDC11050

 

Commenter cet article

Sceptique 19/12/2013 17:34


Mon premier commentaire ne s'est pas enregistré. Que disais-je? Que l'homme était fasciné par le feu, et que l'enfant partageait tôt cette passion. Mon prore souvenir de la bougie prédisait ce
que je suis devenu. Ma fascination était pour le travail de la chaleur sur la cire, le creusement, puis, l'effraction du bord, l'écoulement qui se solidifiait...Une minutieuse observation, mais
aucune poésie.

Alambic City 19/12/2013 23:45



Vous avez l'esprit scientifique, monsieur Sceptique !


 


Parmi les nombreux proverbes et citations sur la bougie, j'en retiendrais quatre. Le vacillement et la fragilité éphémère de l'existence, notre perception au monde, l'expérience et l'indulgence
des hommes envers les femmes !


« La vie est une bougie dans le vent. » (Proverbe japonais)


« Le cerveau des enfants est comme une bougie allumée dans un lieu exposé au vent : sa lumière vacille toujours. » (Fénelon)


« L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte. » (Confucius)


« Quand les bougies sont éteintes, toutes les femmes sont jolies. » (Plutarque)


 



Sceptique 19/12/2013 16:42


L'homme aime le feu, depuis lontemps, et dès l'enfance, il est fasciné. Mon propre souvenir de la bougie était d'observer le travail de la chaleur sur la cire. Ça pouvait durer un moment!

astro 23/03/2011 14:49


merde!tu vas me faire chialer!!!!