Là où je vais

Publié le par Alambic City

Comme je vous l'ai expliqué à la création de ce blog, je ne savais pas trop ce que j'allais bien pouvoir vous raconter sur ces pages. Et puis, j'ai pensé que le métier de viticulteur-bouilleur de crus dont je fais parti n'était pas bien connu du grand public et par conséquence me donnait un espace de création sur ce sujet quand même assez vaste et varié. Vous vous en êtes certainement aperçu (avec un «p»), mon orthographe, ma conjugaison et ma grammaire, malgré l'assistance du traitement de texte, demeurent pour moi d'une grande et étrange variabilité ! Ma femme, ainsi que quelques un parmi vous, me repêchent souvent des perles de toutes beautés et je vous en remercie encore. Les fautes, c'est pas très beau quand on les voient. Par exemple, avant de publier ce texte, Cécile va sans aucun doute pousser des cris stridents en chantant des noms d'oiseaux... Mais tant pis pour les verres en cristal, l'orthographe et la conjugaison ont besoin de personnes courageuses par tous les temps.

 

J'ai donc classé par catégorie les sujets sérieux relatifs à la production du cognac. J'ai également créé une rubrique concernant les travaux de la vigne mais celle-ci me demandant plus de temps, elle est encore à l'état de brouillon et en construction. Je me déplace depuis le début de la semaine avec mon appareil photo pour illustrer ce vaste sujet. Je photographie les femmes et les hommes au travail, sous toutes leurs coutures, en leur expliquant que le monde doit savoir ce qu'ils font ! Isabelle Saporta n'y est pas pour rien non plus... Mes salariés ne paraissent d'ailleurs pas hostiles à cette idée et se prêtent à l'exercice sans rechigner, ils savent très bien qu'ils n'ont pas le choix !

La rubrique fourre-tout est intitulée "Le grand foutoir".

La dernière rubrique nommée "Fragments d'égarements", comme son nom l'indique, regroupe des textes que j'ai écrits quand j'étais petit jusqu'à hier et ce dans un état spatial (avec un «t»). C'est ici un endroit plus libre et décontracté.

J'espère que vous trouverez une rubrique ou un texte dans lesquels vous vous retrouverez.

 

Merci pour vos commentaires qui me poussent à continuer où je ne sais pas très bien encore là où je vais.

A très bientôt.

SDC11192.JPG

Publié dans Le grand foutoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Loïc 27/03/2011 12:11


Tu ne fais pas des fautes d'orthographe, tu les inventes...


Cecile 25/03/2011 16:43


Oh ! C est beau, c'est ma belle-mère !


Jeannette 25/03/2011 15:49


En fait tu épures l'orthographe, tu la dépouilles de tout ce qui est inutile, tu enlèves la gangue pour montrer l'essentiel et mettre les mots à nu pour qu'ils crient leur vérité. De temps en temps
tu mets juste ce qu'il faut de fantaisie pour surprendre et étonner et prendre de la liberté avec ce carcan que sont les règles barbares de la grammaire et la conjugaison et qui ont été inventées
par un groupe d'élites où le peuple n'avait surtout rien à voir.
Oui, tu démocratises l'orthographe mon fils !!

Une mère désespérée.


Loïc 24/03/2011 22:07


Oh c'est beau, c'est mon beauf


Cécile 24/03/2011 18:18


Tu n'es pas sans savoir que Maitre Capello s'est éteint il y a quelques jours. On m'a appris plus jeune que "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". J'espérai donc que sa science
orthographique se dissémine un peu partout, nous enrichisse tous à différents degrés et vienne s'égarer jusqu'à toi... Hé bien non, que dalle !! Tout ce savoir est perdu, pfft ! envolé comme le
nuage japonais.
Le point positif dans tout ça, c'est que tu auras encore besoin de moi pour re-lire tes écrits un petit moment. Et je suis très contente de pouvoir t'aider.
Longue vie à Alambic City !