La pose d'un alambic Charentais

Publié le par Alambic City

 

 

Distillerie Chaignaud Juillet 2011

 

 

Mon voisin viticulteur, Jacky Chaignaud en plus d'être courtier en vin, Pineau et eau-de-vie et transporteur d'alcool, est principalement durant l’hiver un distillateur de profession très prisé dans notre Sud Charente. Sa distillerie située au bout du village qui comptait jusqu’alors cinq alambics de 25 hectolitres se voit monter une sixième chaudière. Sa femme Annie (seconde distillatrice) a eu la très bonne idée de photographier les étapes de la construction du massif qui accueille ce nouvel alambic flambant neuf. C'est la société Chalvignac, entreprise spécialisée dans la construction d'alambics et de cuves en inox qui a le privilège d'accomplir ces travaux d'artisans. Jacky a exigé que ce dernier soit monté en respectant la continuité de cette série d'appareils cuivrés dans le même style traditionnel. Car il faut le préciser, si sa distillerie est moderne dans le sens où elle est équipée d'un système de refroidissement en circuit fermé dernier cri et que ces chaudières sont dotées des automatismes les plus récents, il n'en demeure pas moins que ces alambics sont montés dans les règles de l'art en respectant la plus pure tradition charentaise. Ici, les bouilloires ne sont pas posées sur des pieds puis revêtues d'une façade agglomérée. Non, la chaudronnerie a été montée à l'ancienne, sur du dur, avec de vraies briquettes et autant vous dire que monsieur Chaignaud n'a pas lésiné sur la qualité des équipements et des matériaux ! Bien que les chaudières ne soient pas toutes de la même année de fabrication, les porte-alcoomètres comme les portes des foyers sont tous scrupuleusement fabriqués à l'identiques (excepté les deux premières chaudières qui datent de 1973 mais ça ne se voit pas !). La rigueur de Jacky et son obsession du travail bien fait dans les moindres détails mènent la vie dure au personnel de Chalvignac qui s'exécute sans broncher et dans la bonne humeur ! Si Jacky, a depuis deux ans arrêté son entreprise de moisson, il conserve cependant son activité d'entrepreneur de vendange. La précocité de la récolte va lui permettre de commencer sa campagne de distillation plus tôt qu'habituellement et ce dernier alambic devrait écourter  la durée de sa campagne, lui garantissant ainsi la fraîcheur des vins mis en chaudières afin d'obtenir des eaux-de-vie de niveaux qualitatifs élevés.



La construction du massif

 

Distillerie Jacky Chaignaud

Les poteaux en fonte et la porte du foyer sont fixés au sol au tout début.

Des moellons sont posés avec du ciment réfractaire autour du foyer sur lequel reposera la cucurbite. Ensuite les briquettes de façade sont montées.

 

100 0654

 

 

100 0656

La porte du foyer. Pièce d'occasion respectant le style des autres alambics.


100 0657

Regardez comme les brouettes sont bien rangées !

 

100 0658

Le réceptacle de la cucurbite est coulé en tenant compte d'une pente pour l'écoulement du liquide. La cheminée est élevée.

 


 

100 0661

  Réception de la cucurbite.

 

100 0662

Pose de la cucurbite.

La vermiculite va être ensuite disposée tout autour de la chaudière.

 

100 0668

 

100 0669

Le dessus du massif est recouvert par du ciment.

 

100 0672

  Une hauteur de briquette entoure le haut de la cucurbite.

 

100 0675

Le conduit de cheminé est maintenant mis en place.

 

Le support de la pipe d'eau

 

 

100 0660

La cuve en inox enterrée, destinée à la réception des brouillis, est revêtue d'une couche protectrice de flint coat.

 

100 0671

Le mur de briquettes traditionnelles dissimule la cuve inox dont une partie est enterrée.

 

 

 

 

Voilà pour l'instant !

 

SAM 0078

Cette année Jacky est fermement décidé à distiller dès le mois d'octobre !

Publié dans Le Cognac

Commenter cet article

Moncuq qu'est pas Commode 24/07/2011 17:59



Ta tête est pas malade j'espère ?


 


 



Alambic City 24/07/2011 22:28



Jean Louis, ne fais pas trop de cas de Vinosse. Ce misanthrope malheureux a du mal avec ses semblables. Il parait même qu'il a fini un jour ou l'autre par bouffer ses chiens ! C'est un artiste
qui ne sait pas bien dire encore je t'aime avec des mots. Du coup ces maux se transforment en fleurs ou en tableaux de femmes nues les meilleurs jours !



velocipède 24/07/2011 16:16



Je parle pas à moncuq... 



Moncuq qu'est pas Commode 24/07/2011 09:29



Trop fort le pède:  s'y prend à 4 fois pour passer une vidéo qui en fait n'en est même pas une !!!


 


T'attires les cons ici ???


 


Si oui, on est trop de trop !!!  Enfin, plusieurs quoi ...


 


 


 


 



velocipède 23/07/2011 21:16



Ca devrait leur plaire ça aux gars du Tâtre...


Paulo le vendéen



velocipède 23/07/2011 21:06






 



velocipède 23/07/2011 20:47



t ok pour demain ?



velocipède 23/07/2011 14:38







velocipède 23/07/2011 14:37







Moncuq sur la Commode 21/07/2011 15:37



Par contre la dénomination "cucurbite" pour désigner la chaudière est absolument ridicule !!!


Seules les allusions sexuelles vous y ont poussé !!!!


Le potiron eût été mieux choisi ...


Et moins con !






Moncuq sur la Commode 21/07/2011 15:34



Vous avez sans foie ni raisin !!!



Prosper Youplaboom 21/07/2011 14:34


Je trouve ces photos de construction d alambic intéressantes. Je n ai pas eu la chance d y assister jusqu ici ... Merci de nous avoir fait partagé ça !


Ramon 21/07/2011 13:07



J'm'appelle Ramon aussi ...



Ramon 21/07/2011 13:06



La bêtise l'est, airaiditaire !!!



Alambic City 21/07/2011 13:12



Monsieur Ramon Vinosse Bétéborné des Deffends,


Je vous trouve vraiment trop dur envers vos parents...


 


 


 



Ramon 21/07/2011 12:11



Y f'rait mieux d'apprendre l'orthographe plutôt qu'd'aller zieuter chez les voisins ...


 


Y'a un paquet d'fautes !!!


 






Alambic City 21/07/2011 13:04




Monsieur Vinosse,


Je suis navré de t'infliger ma médiocrité grammatico-orthographique. Je ne comprends pas... Pourtant ma mère était institutrice et mon père a fait HEC (Hautes Études Communale du Tâtre).
L'orthographe ne serait donc pas héréditaire ?