Le nettoyage des chaudières

Publié le par Alambic City

 

 

SAM 2069


Tout les deux semaines, après avoir distillé les lies du vin, l'intérieur des alambics est nettoyé. Cette intervention demande un peu plus de deux heures, pour cela, la chauffe de vin qui coule avant cette opération se termine plus vite. Les porte-alcoomètres sont démontés et les serpentins peuvent alors être lavés au marc chaud contenu dans la chaudière. Une pompe renvoie du marc à la sortie du serpentin pour remonter jusqu'au le col de cygne. Ensuite, les chapeaux et les cols de cygnes sont démontés pour être nettoyés. Au fur et à mesure que les chauffes se suivent, l'intérieur des chaudières se noircit, les corps gras du vin et notamment les parties les plus lourdes s'accrochent sur le cuivre. Trop importante, cette couche de gras s'oppose à la rectification mais à l'inverse, trop décapée elle épure de façon excessive les liquides mis en chaudières, il faut donc trouver le bon compromis de lavage pour obtenir de bonnes eaux-de-vie qui ne soient ni trop grasses ni trop sèches !

 

 

SAM 2071 Le chapeau et le col de cygne sont retirés pour pouvoir accéder au coeur de la chaudière. Les corps gras se sont fixés autour de la surface cuivrée. Une fois vide, un jet d'eau arrose le fond de la chaudière pour éviter que le cuivre sèche. Il ne faut pas perdre de temps pour nettoyer car en se refroidissant le cuivre est plus difficilement lessivable à l'eau.


SAM 2082

Lors des charges, au cours de la vidange de la chaudière, un système de lavage sert à rincer l'intérieur de la cucurbite et du chapeau. Si le vin mis en chaudière est clair, un simple lavage à l'eau suffit. Si il est chargé en lie, un lavage au marc s'impose. Une boule rotative facilite le nettoyage quotidien.


SAM 2073

Oui, je sais... Avec l'âge, j'ai une petite tendance à m'élargir... Trop musclé sans doute... A la recherche incessante de performance dans mon travail, l'hygiène de vie que je m'impose conduit inéluctablement mon corps sculptural à s'épaissir. Cependant, si je veux dans l'avenir continuer à m'introduire dans les méandres cuivrés des cucurbites, je vais devoir cesser l'abus de sport ! 


SAM 2078

Dans les entrailles de la chaudière, la cucurbite est décapée à la haute pression. Il faut éviter de rayer la surface de cuivre pour entraver la fixations des acides gras sur les parois. Surtout pas de scotch-brite ! De la laine d'acier à la rigueur, c'est moins abrasif...

 

SAM 2094

SAM 2088 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant que j'astique l'intérieur de mes cucurbites, Alain décape au marc chaud les porte-alcoomètres et l'intimité des chapeaux.

Publié dans Le Cognac

Commenter cet article

Vinosse 25/11/2011 00:11


Tai, mets donc ça sur ton mp3:


 


http://www.youtube.com/theartoffusion

Loïc 20/11/2011 19:29


Pourtant elle fait bien 20hl la chaudière. Je comprends mieux pourquoi je te vois lamentablement courir le dimanche maintenant.

Vinosse 20/11/2011 16:43


Olé d'la rigolade tieu truc maint'nant. D'moun époque, les chaudières étaient bin plus p'tites, et tu pouvais même pas descend' dedans ... Ou alors tu pouvais pu r'monter après ...