Les quotas de production du cognac

Publié le par Alambic City

SDC10980

 

Chaque année, les membres de l’interprofession votent le rendement cognac et la réserve de gestion qui résultent d’un calcul complexe prenant en compte les expéditions et les prévisions de ventes du négoce. C’est le ministère de l’agriculture qui valide ces chiffres.

Les bonnes expéditions de cognac se traduisent par un rendement cognac 2011 de 9,52 hectolitres d’alcool pur et de 1 hectolitre d’alcool pur pour la réserve de gestion avec toujours la possibilité de constituer une réserve climatique de 5 hl/ AP par hectare de vigne. Au bout du compte, les viticulteurs charentais pourront produire si la nature le veut bien : 10,52 hl/Ap par hectare. Ces volumes là ne sont pas encore dans le chai ! Les viticulteurs qui ont pu se constituer de la réserve climatique pourront combler ce déficit de production.

 

Cas concret :

Sur une exploitation de 25 ha de vigne à cognac en production, le viticulteur pourra produire :

 

25 X 9,52 = 238 hectolitres d’alcool pur pour le rendement cognac.

25 X 1 = 25 hectolitres d’alcool pur pour la réserve de gestion.

25 X 5 = 125 hectolitres d’alcool pur pour la réserve climatique (à la condition qu’il ne l’ait pas constitué en partie ou en totalité).

 

Total = 388 hectolitres d’alcool pur.

 

Si le degré du vin est de 10% = 3880 hectolitres de vin total (388 / 10%) soit 155 hl de vin par hectare.

Si le degré du vin est de 8,5 % = 4564 hectolitres de vin (388 / 8,5%) soit 182 hl de vin par hectare.

 

Si le viticulteur ne réalise que 9 hectolitres d’alcool pur, il pourra se servir de sa réserve climatique pour combler ce déficit de production soit :

0,52 X 25 = 13 hectolitres d’alcool pur.

 

A noter que si il réalise son rendement cognac de 9,52 hl, il ne pourra pas transformer sa réserve climatique en réserve de gestion.

Depuis le 2 septembre 2011, la réserve climatique peut abonder la réserve de gestion.

 

 

Le rendement cognac

C'est le quota cognac, le droit à produire et à commercialiser en vin ou eau de vie.


La réserve de gestion

Eau de vie stockée sous bois et libérable en compte 4 (eaux de vie de quatre ans). La réserve de gestion fixée à 0,5 hl/Ap par hectare en 2010 est de 1 hl pour 2011. L’interprofession constatant un réel déficit de stocks d’eau de vie dans certains comptes de vieillissement a mis en place cette réserve depuis 2010. Cette réserve de gestion a pour objectif de reconstituer des vieux comptes d’eau de vie afin de répondre aux fluctuations du marché et d’assurer un stock approprié à l’élaboration de produits de qualité constante.


La réserve climatique

Eau de vie en compte 00 (sortie de l’alambic) stockée en cuve inox dans le but d’éviter son vieillissement et qui est débloquée afin de compenser un déficit de production et ainsi réaliser le rendement cognac autorisé. Cette réserve climatique est mise en place depuis 2008 et permet aux viticulteurs de stocker 5 hl/Ap par hectare. Les viticulteurs sont libres de fabriquer cette réserve au cours de plusieurs années et peuvent la reconstituer lorsqu’ils sont amenés à l’utiliser.

Publié dans Le Cognac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article