A l'époque de Jérôme Dahan...

Publié le par Alambic City

Jérôme Dahan

Au milieu des années 90, je passais pas mal de mon temps à dénicher chez les disquaires les nouveaux artisans de la chanson française. Aujourd'hui certains ont réussi à se faire connaître du grand public quand d'autres ne sont pas arrivés à se faire une place dans ce milieu difficile. J'ai longtemps espéré pouvoir écouter un nouvel album de Jérôme Dahan jusqu'au jour où j'ai appris qu'il était malheureusement parti.

Je vous propose quelques morceaux d'albums de cette époque auxquels j'ai inséré une biographie trouvée sur Wikipédia.

Cette page n'est pas figée, je la compléterai avec le temps. Pardon pour le lecteur audio, j'aurai préféré vous présenter les morceaux dans une play-liste qui les rendraient plus agréables à écouter mais comme je suis une bille en informatique...

 

Jean Bart

Fin et suite - 1995

Prologue

Scarlett
Moderne Style

jeanb 2 face0Jean Bart est un auteur-compositeur-interprète, metteur en scène et cinéaste suisse, habitant de Genève.

Créateur de plusieurs groupes dans les années 80, il est repéré par Jean-Jacques Burnel des Stranglers pour qui il écrit différents titres dont plusieurs chanteurs de la nouvelle scène française. Son travail musical participera à la naissance de la nouvelle vague de la chanson française dans les années 1990. Il produira plusieurs albums soutenu par des magazines comme les Inrockuptibles et d'autres médias (le Monde, France Inter). Malgré le succès il abandonne la chanson fin 1999 pour se consacrer à une forme de travail plus proche de ses premières inspirations : le cinéma et la peinture. Son œuvre musicale est sous licence d'Universal France et PIAS Belgique.

De 2000 à 2008, il se consacre plus particulièrement au théâtre en tant qu'adaptateur et metteur en scène. Il travaille avec Michael Lonsdale dans une adaptation de Cesare Pavese Le Métier de vivre. Créer plusieurs plates formes théâtrales pluridisciplinaires "cinéma, musique et comédiens vivants sur scènes". Il produit une dizaine de spectacles autour d'auteurs Marguerite Duras, Harold Pinter, Zweig, Grossman.

Malgré une percée à Paris et à Avignon, il abandonne le théâtre faute de moyens financiers.

En 2006, Françoise Hardy reprend un de ses titres en duo avec Alain Delon, Modern Style.

Fin 2008, il crée un nouveau spectacle intitulé Trait d'union à l'intersection entre chanson, image et expérimentation sonore, prélude à un album qui était prévu en 2009. Fin 2009, il crée un autre spectacle d'improvisation musicale autour de textes d'auteurs et de nouvelles chansons. À la fin de l'année 2010, il est de nouveau en écriture d'un spectacle de nouvelles chansons qui seront présentées d'abord à Genève, puis à Paris.

 

Jérôme Dahan

Sexe faible - 1993

Sexe faible

Evidement

Les grands oiseaux

Les amants

Les nuits sont longues

Scan - Version 2Jérôme Dahan, né en 1962 et mort le 11 octobre 2010, est un auteur-compositeur français.

Il est le premier à avoir composé pour la chanteuse Mylène Farmer au début de sa carrière avec Laurent Boutonnat. Il a notamment écrit et composé le titre Maman a tort avec ce dernier pour la chanteuse ainsi qu'écrit et composé intégralement la chanson On est tous des imbéciles. Cet échec commercial marquera la fin de sa collaboration avec Laurent Boutonnat et Mylène Farmer ; Jérôme Dahan voulait faire de la jeune artiste une nouvelle Françoise Hardy tandis que son complice et le reste de la production ne jurait que par Jeanne Mas.

Il meurt le 11 octobre 2010 des suites d'un cancer. Mylène Farmer lui aurait rendu visite plusieurs fois à son chevet avant sa mort.


Peter Kröner

Un monde un dieu une bière - 1993

Rico

Je te regarde quand tu dores la nuit

Un monde un dieu une bière

Tout le monde tape dans les mains

Numériser 2Peter Kröner est un chanteur d'origine allemande né en 1962, mais il chante principalement en français. Il a sorti trois albums, Un monde un dieu, une bière (1993), Tout le monde tape dans les mains (live en 1995) et son dernier album Où les filles vont (1998).
Il a été, de 1993 à 1996, le compagnon de la chanteuse française Elsa Lunghini, avec laquelle il a eu un fils, Luigi, né le 27 juillet 1994.

 

 

 

Jean-François Coen

J.F Cohen - 1993

La tour de pise

Un film snob pour martien

A présent

Pépita

Clair comme l'eau pure

Numeriser-1.jpgJean-François Coen est un musicien français, né le 16 novembre 1959 à Oran. Il est à la fois compositeur, interprète, producteur de ses disques, et auteur de la plupart des titres.

Arrivé à Paris en 1965, il y étudie la guitare classique avec Ramon de Herrera au conservatoire municipal. En 1978, il rejoint en tant que bassiste le groupe Modern Guy, qui enregistre en 1979 un album produit par John Cale avant de se séparer en 1981.

De 1982 à 1990, Jean-François Coen reste en marge de l’industrie du disque, si ce n’est une apparition en tant que bassiste sur les premiers albums de Juliette et les Indépendants et de Mirwais. Son premier album solo (sans titre) sort en 1993 chez Columbia (Sony Music). On y trouve notamment le titre "La Tour De Pise", dont le clip est signé Michel Gondry et dont les chœurs sont interprétés par la chanteuse RoBERT. Son deuxième album, intitulé « Vive l’Amour », paraît sous le label Naïve Records en 2004.

Sa chanson La Tour de Pise est inspirée de la chanson La Tour de Londres qu'il avait lui-même écrite en 1988 pour l'album Félin pour l'autre des Luna Parker.

Son premier album a été victime d'une erreur de numérotation de la part de sa maison de disques, entrainant un épuisement rapide dans les bacs quelques semaines seulement après sa sortie. Le temps de se rendre compte de cette erreur fut fatal au succès de cet album. C'est pour ça que l'on peut observer un code barre sur son deuxième album en souvenir de cette erreur.

 

Dominique Dalcan

Cannibale - 1994

Cannibale

Brian

Erreur de jeunesse

Au bénéfice du doute

Numeriser-3.jpgDominique Dalcan est un auteur-compositeur-interprète français né à Beyrouth au Liban. Il est issu d'une famille d'image plutôt que de musique. Il passe son enfance et son adolescence à Noisy-le-grand, en banlieue parisienne. Dominique Dalcan ne reçoit aucune véritable éducation musicale. Il se met pourtant à composer en autodidacte des pièces au piano, puis travaille un temps avec le groupe rennais Complot Bronswick.

Il sort en 1992 son premier album "Entre l'étoile & le carré" chez Crammed Discs. Sa collaboration avec Marc Hollander, le fondateur de ce label belge, durera une décennie. Dalcan est considéré comme un précurseur de la nouvelle chanson pop made in France en mélangeant la musique électronique et acoustique.

En 1994, Dominique revient avec "Cannibale" dont sont extraits "Le danseur de Java" et "Brian". L'album est influencé par les orchestrations anglo-saxonnes. Il s'entoure de l'arrangeur David Whitaker et du musicien Bertrand Burgalat. À la sortie du disque, Dominique effectuera alors une grande tournée en France avec différentes formations pour terminer sur la grande scène du festival des francofolies de la Rochelle en 1995.

En 1996, Dalcan veut aller plus loin dans son expérimentation musicale et devient bicéphale. Il monte un projet musical parallèle: snooze. On ne parle pas encore de French Touch mais Dominique est cité dans la presse anglaise en compagnie de Laurent Garnier, Air, Daft Punk ou Motorbass. Initialement instrumental, "The Man In The Shadow" sera son premier album sous le nom de "Snooze" et sera internationalement acclamé. Le son, tout en apnée, mélange le dub, le jazz, le hip hop et la drum&bass.

En 1997, il sort l'album Ostinato. Le son se veut beaucoup plus latin. Dominique enregistre d'ailleurs avec des musiciens brésiliens comme Vinicius Cantuaria, collaborateur d’Arto Lindsay et de Caetano Veloso, Paolo Braga et Cyro Baptista ainsi que le chef d'orchestre Clare Fischer, arrangeur entre autres de Prince et de João Gilberto. Les singles de l'album sont: "l'air de rien" un duo avec la chanteuse Nancy Danino (déjà présente sur "The Man In The Shadow" le premier album en 1996 de Snooze), "Individualistic" et le très bossa nova "Plus loin mais jusqu'où".

L'année suivante, Dalcan travaille pour le cinéma avec Ma vie en rose d’Alain Berliner (Golden Globe du meilleur film étranger et une nomination aux victoires de la musique pour Dominique).

Il revient dans la musique électronique sous le pseudonyme de "Snooze" avec "Goingmobile" en 2001. Ce dernier est plus lumineux. Grâce à des architectures sonores et de percussions latines, Snooze livre un album dense et pertinent. Trois chanteuses participent à cet album : Nancy Danino, l'américaine Nicole Graham ainsi que Deborah Brown, une légende du jazz basée à Atlanta, qui a contribué à faire du titre "Quiet Alone" l’un des plus émotionnel de l'album. Les collaborations se multiplient avec des mixeurs comme Señor Coconut ou encore Isolée.

Après deux ans d'écriture, c'est en janvier 2005 que sortira le troisième album de Snooze intitulé Americana. Le troisième album de Snooze mais le premier sur son propre label Ostinato. Sur ce disque, on s’aventure vers un folk moderne, où la country, le jazz oblique se mélangent avec élégance. Dalcan se charge lui-même de toutes les parties vocales en anglais, en modifiant parfois le timbre de sa voix. Americana réunit pour la première fois les deux facettes d'un même artiste : Dalcan et Snooze.

En 2006, Dominique Dalcan sort sur son label, le Best of intitulé "Music hall" qui réunit ses plus grandes chansons pop avec aussi quelques inédits. Il est consacré par le quotidien Le Monde comme le pionnier de la pop française. La même année, il sera victime d'un infarctus. Dominique s'éloigne alors de la musique pendant deux années.

En 2008, il collabore avec la jeune slameuse Luciole. Dominique Dalcan compose une grande partie de ses chansons et assure la réalisation artistique. Son premier album "Ombres" sort en février 2009, récompensé par L'Académie Charles-Cros.

En 2010, Dominique sort un nouveau single en français Paratonnerre et retrouve le chemin des ondes en 2011.


Jérôme Minière

Monde pour n'importe qui - 1996

Plus fort que moi

Un avis de défaite

Bueno

La jalousie de la vierge Marie

jerome-miniere-copie-1Jérôme Minière fait des études en cinéma à l'INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle) à Bruxelles puis s'installe à Montréal en 1995. Il dirige trois courts métrages et remporte un prix au Festival de Cinéma de Namur (Belgique).

Parallèlement à ses études en cinéma, Minière commence a écrire et composer des textes. En 1996, ces démarches se matérialisent par la sortie d'un premier album paru sur l'étiquette Lithium de Paris. Il a depuis publié de nombreux albums sous son nom et en a également publié deux sous le nom d'Herri Kopter, sorte d'alter ego fictif, ainsi qu'un album en concert enregistré au Grand Théâtre de Québec le 10 juillet 2005 (Prix Miroir de la chanson d'expression française du Festival d'été de Québec). Selon Minière, Kopter était un réfugié de l'île de Laanka (Arctique), peuplée au fil des siècles par des Vikings errants, des Basques et des Inuits,mais aujourd'hui fondue à cause du réchauffement climatique. Kopter avait déménagé dans les entrailles du bâtiment de l'ancien magasin Eaton de la rue Sainte-Catherine à Montréal, et Minière a été chargé de mettre ses compositions au monde.

Il a été présent aux Transmusicales de Rennes, aux Francofolies de Montréal, au Printemps de Bourges ainsi que dans plusieurs villes européennes et québécoises. Il a écrit et composé pour de nombreux artistes dont Françoise Breut, Dumas et Jim Corcoran. Il réalise lui-même ses albums depuis "Petit cosmonaute" et le fait pour d'autres, comme La fin du monde (La Tribu, 2006) pour Michel Faubert.

Il obtient, pour son disque "Le vrai le Faux" (octobre 2010), le Prix Rapsat-Lelièvre (avril 2011), et travaille sur le prochain Herri Kopter.

Daran & les chaises

"Huit barré"

Dormir dehors

Saloulé

Huit barré

Dumottier

Numériser 2-copie-1Jean-Jacques Daran est l'auteur du tube "Dormir dehors" paru en 1995. Daran est l'auteur de sept albums en 20 ans (de 1992 à 2012). Un premier opus, J'évite le soleil paraît en 1992. Il est marqué d'influences rock/blues. Son deuxième album, Huit barré, le propulse sur le devant de la scène en 1995, grâce au tube Dormir dehors. En 1997 sort Déménagé, co-réalisé par Yarol Poupaud (ex-FFF), et l'album est un succès, le groupe ayant une foule de fans croissante. En 2000 parait un album acoustique, Augustin & Anita, album enregistré dans un ancien cinéma, dans les conditions du live2. En 2003 sort Pêcheur de pierres, un album écrit principalement par Pierre-Yves Lebert, ami de longue date. Jusque là, Daran n'avait composé que sur des textes d'Alana Filippi.

Sur scène, le groupe a évolué au cours des ans pour trouver, de 2004 à 2010, une formation composée de Jean Daniel Glorioso à la batterie, Erik Fostinelli à la basse, que Daran connaît bien puisque celui-ci participe à ses albums depuis Déménagé, Franck Terranova aux claviers et guitares, et Stéphane Terranova à la guitare.

2004 marque également une nouvelle relation entre Daran et ses fans. Acteur actif dans l'organisation des "Daran Awards", concours de reprise organisé à l'initiative d'un fan. Il suit avec attention toute l'organisation et invite les deux lauréats à jouer leur reprise à l'occasion des dates parisiennes de la tournée, à L'Européen. Le 16 octobre de la même année, il offre aux fans du forum de ce même site un concert privé acoustique, dans le bar qui a accueilli ses premiers concerts, Le Pélican, dans l'Essonne, et reprend l'intégralité du premier album, J'évite le soleil.

2006, quant à elle, marque l'année des contributions. On le retrouve en compositeur et réalisateur sur de nombreux projets : Johnny Hallyday, Florent Pagny, Maurane, Sylvie Vartan et Michel Sardou.

L'album suivant, Le petit peuple du bitume, sorti en 2007, va encore une fois à l’encontre du courant actuel. Un concept proche de ceux des années 70, album composé tel un titre unique de 55 minutes. Des ambiances majestueuses et des solos interminables. C'est sûr, Daran a été élevé aux Pink Floyd et autres groupes de cette période où rien n'était pré-formaté. Aux textes, on y retrouve Pierre-Yves Lebert, Christophe Miossec et Didier Balducci. Un an après la sortie de l'album, de nouveaux "Daran Awards" sont organisés.

À l'été 2008, à l'occasion des 20 ans des Francofolies de Spa, une carte blanche est proposé à Daran. Sur la grande scène Pierre Rapsat, devant 10 000 personnes, il invite entre autres MC Solaar, Stanislas, Maurane, le comédien Kad Merad, ou encore Calogero.

Novembre 2009, Daran présente Couvert de poussière, un CD regroupant plusieurs titres issus de ses six précédents albums, ainsi qu’un titre inédit, Les filles qui font la gueule. Ce CD accompagne en fait la sortie d'une BD au titre éponyme, racontant une histoire originale à partir des chansons de Daran. Elles prennent une forme imagée sous la plume du dessinateur Michel Alzéal, auteur de L’EpouvanPaille, Appartement 23, L’animal à 6 pattes, Le pantin et Boule de neige.

En octobre 2010, Daran annonce au journal Le Devoir de Montréal qu'il entend s'établir au Québec avec sa compagne, pour des raisons personnelles, professionnelles et « un brin politique ».

Fin février 2011, Daran participe au Tahiti Festival Guitare.

Le 1er juin sort en France le premier film de Kad Merad, Monsieur Papa, dont la bande originale a été composée par Daran. C'est l'occasion pour ce dernier de chanter, pour la première fois, des textes en anglais, écrits par son vieux compagnon de route Pierre-Yves Lebert. Faisant suite à cela, un livre de photos de Rémi Coignard-Friedman, intitulé Daran, One week in Soho, est publié le 19 octobre de la même année. Ce livre contient des photos de l'enregistrement en studio des musiques du film. Un CD audio est aussi fourni avec le livre, incluant les deux titres Beauty is on the road et Bird.

Début 2012, sort enfin, 5 ans après Le petit peuple du bitume, L'homme dont les bras sont des branches, après une tournée de plusieurs mois dans tout le Québec, album surnommé HDBB, sans aucun doute en référence à son précédent album, connu sous le nom de PPDB. L'album est enregistré, tout comme Augustin & Anita, dans les conditions du live, avec les musiciens qui l'ont accompagné durant toute la tournée, à savoir, André Papanicolaou à la guitare, Guillaume Chartrain à la basse et Marc Chartrain à la batterie. Les textes sont principalement écrits par le même auteur que pour le PPDB, à savoir Pierre-Yves Lebert. On y retrouve aussi Christophe Miossec, qui avait déjà signé Gala, gala, etc dans l'opus précédent, ainsi que deux nouveaux auteurs, Jérôme Attal et Polo Pierre Lamy. À l'occasion de la sortie de l'album, un nouveau site officiel, hébergé au Canada, est lancé, faisant suite à son précédent site basé en France, ce qui montre en quelque sorte la volonté de Daran de vraiment tourner la page. L'album est aussi publié en version collector, accompagné d'un livre de photos, signé, tout comme Daran, One week in Soho, de Rémi Coignard-Friedman, intitulé Aller simple pour Montréal, relatant la tournée du HDBB à travers le Québec. Le livre recueillle aussi le témoignage des proches de Daran.

Publié dans Musique

Commenter cet article