Science en otage

Publié le par Alambic City

 

RTEmagicC Marcel Kuntz txdam32195 f007c0

 

Alors que le Conseil d'État avait annulé l'interdiction de cultiver le maïs transgénique MON810 de Monsanto le premier aout 2013, le lendemain François Hollande confirmait à nouveau son interdiction. Sur son blog, le biologiste Marcel Kuntz, soutenu par de nombreux confrères, adressent ensemble une lettre ouverte au gouvernement au sujet de cette inquiétante décision et invitent nos dirigeants politiques à reconsidérer d’urgence la place de la science dans notre pays...

 

LETTRE OUVERTE AU GOUVERNEMENT DE FRANCOIS HOLLANDE

 

Le Conseil d'Etat, en annulant la suspension de culture de maïs Bt MON810, offre une victoire morale aux chercheurs qui ont dénoncé le détournement des données scientifiques par le gouvernement français en 2008 puis encore en 2012. 


Il s'agissait d'un accord politicien, aujourd'hui publiquement regretté par François Fillon, en préalable au Grenelle de l'environnement, où le gouvernement de Nicolas Sarkozy avait accordé aux écologistes politiques l'interdiction des OGM contre leur cautionnement du Grenelle et leur silence sur le nucléaire civil.

 

Ce « deal » prive depuis 2008 les agriculteurs français de la liberté de choix (prévue par la loi du 25 Juin 2008, votée à l'unanimité) quant à la culture des variétés de ce maïs qui combat certains insectes ravageurs sans pesticide.

 

De plus, l'arrêt par l'INRA de son dernier essai au champ de plantes (peupliers) transgéniques le 13 juillet 2013, signe l'impossibilité de poursuivre des recherchessur les OGM en France.

 

Nous appelons le gouvernement de François Hollande :

  • A ne pas suivre son prédécesseur sur la voie d'une interdiction contraire à la loi et aux autorisations européennes. 
  • A intégrer les grandes cultures agricoles dans le concept de « redressement productif ». 
  • A encourager de nouvelles recherches en biotechnologies végétales afin de répondre aux défis économiques et écologiques de l'agriculture et afin de promouvoir les bioproductions industrielles. 
  • A créer les conditions techniques et sociales de la coexistence entre cultures d'OGM et les autres pour enfin appliquer la Loi « OGM » de 2008 permettant également la liberté de choix des agriculteurs. 
  • A ne pas renouveler les pratiques passées d'instrumentalisation de scientifiques chargés de l'évaluation des risques. Nous demandons ainsi la refonte du Haut Conseil des Biotechnologies et en particulier la dissolution du Comité « économique, éthique et social », qui a constitutivement mal fonctionné, et dont la composition de fait ne respecte plus les statuts inscrits dans la loi après son implosion en janvier 2012. 
  • A rompre avec les pratiques passées de détournements des faits scientifiques afin de justifier une interdiction politique de la culture des OGM. 
  • A promouvoir une information loyale et objective sur les biotechnologies végétales et sur d'autres domaines où la confusion règne en maître.

 

Initiateurs de l’appel :

Richard Bligny (Directeur de recherche honoraire, CNRS), Jean-Bernard  Bonastre(Ingénieur Agronome, INA Paris), Chris Bowler(Directeur de recherche, CNRS), Francine Casse(Professeur honoraire des Universités), Gilles Curien(Chargé de recherche, CNRS), John Davison(Directeur de recherche honoraire, INRA), André Gallais(Membre de l'Académie d'Agriculture de France , Professeur Honoraire AgroParisTech), Jeanne Grosclaude(ancien membre CFDT du Haut Conseil des Biotechnologies), Louis-Marie Houdebine (Directeur de recherche honoraire, INRA), Philippe Joudrier(Directeur de recherche honoraire, INRA), Claudine Junien(Professeur émérite des Universités, UVSQ, INRA), Marcel Kuntz(Directeur de recherche, CNRS), Georges Pelletier(membre de l'académie des sciences et de l'agriculture, directeur de recherche émérite, INRA), Jean-Claude Pernollet(Membre de l'Académie d'agriculture de France, Directeur de recherche honoraire, INRA), Agnès Ricroch(Maître de conférences, AgroParistech, Professeur-adjoint, Penn State University), Marylin Vantard(Directeur de recherche, CNRS)

 

Signatures en cours :

Mondher Bouzayen(Professeur, INP-ENSA), David Bouchez(Directeur de Recherche, INRA), Françoise Budar(Directeur de recherche, INRA), Michel Delseny(Directeur de recherche émérite, CNRS,membre correspondant de l'Académie des Sciences), Christophe D'Hulst(Professeur des Universités), Dominique Job(Directeur de recherche émérite, CNRS), Marc Jullien(Professeur Honoraire, AgroParisTech), Herman Höfte(Directeur de recherche, INRA), Pierre Hilson(Chargé de recherche, INRA), Thierry Langin(directeur de recherche, CNRS), David Macherel(Professeur des Universités), Gilles Mercier(Chargé de recherche, INSERM), Raphaël Mercier(Directeur de recherche, INRA), Dominique Planchenault(membre de l'Académie d'Agriculture), Daniel Prat(Professeur des universités, Hervé Sentenac(Directeur de Recherche, INRA), Richard Thompson (Directeur de Recherche, INRA)

 

L'opinion exprimée ici n'est pas une position officielle des institutions scientifiques citées.

 

 

 

Autres liens :

"Les OGM ne sont qu'un bouc émissaire"

11 Septembre, OGM, ondes... : la science citoyenne, cette fumisterie

François Fillon met le progrès en tête de son projet présidentiel

«Il faut remettre les écologistes à leur juste place»

 


Publié dans Pesticides & OGM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guar korma 27/11/2014 13:15

Guar protein offer a wide selection of products for your specific requirements.

Genelec monitors dealers 26/11/2014 11:32

This blog has lots of very useful information on it! Thanks for helping me.

admission essay writing service 30/09/2014 18:18

Hollande a probablement fait le bon choix, pour lequel il ne peut pas être sans contexte! Tous les mêmes, les politiciens à prendre la bonne décision!

dissertation typing service 22/09/2014 13:10

Un changement remarquable dans les pratiques agricoles a eu lieu au cours du siècle dernier en réponse à de nouvelles technologies, et le développement des marchés mondiaux. Cela a également conduit à des améliorations technologiques dans les techniques agricoles.

bienveillance 17/10/2013 11:24


les OGM sont aussi sournois et pervers que leurs défenseurs immoraux

Alambic City 17/10/2013 21:30



 



Qu'une plante génétiquement modifiée (par la transgenèse) soit qualifiée de perverse (j'entends contre nature) passe encore, mais la qualifier de sournoise, c'est lui attribuer un caractère
humain bien regrettable ! Peut-être que le gène introduit était celui d'un savant fou immoral...


 




P { margin-bottom: 0.21cm; }


Loïc 10/08/2013 09:41


Voir la lettre ouverte sur le blog de daniel sauvaitre... Elle pose le problème rencontré par TOUTES les formes d'agriculture.

Sceptique 07/08/2013 05:47


Très vrai. La majorité de la population n'a pas conscience de ce qu'il y a derrière les victuailles achetées au super-marché, ni de la puissance qui lui fournit son électricité à la demande, son
gaz, à la demande. C'est pourquoi elle tend une oreille complaisante à ceux que j'appelle "les joueurs de flûte"(en référence à un conte du moyen-âge.)

Sceptique 06/08/2013 17:21


Il s'agit malheureusement d'un empêchement politique et idéologique. François Hollande et son parti ont payé très cher les voix du parti EELV.
Ils transgresseront sans doute leur promesse, mais seulement sur la question plus sensible de l'énergie nucléaire. Pour le moment, dans son ensemble, l'agriculture française ne souffre pas de
cette privation d'OGM. Ce sera différent quand elle sera, aussi, privée partiellement, ou peut-être totalement, de pesticides.


Ce qui est le plus désolant, c'est le sacrifice de nos équipes de recherche dans ce domaine.

Alambic City 06/08/2013 22:31



Je veux garder espoir et croire que rien n'est définitivement perdu. Mais peut-être qu'il nous faudra connaître de nouvelles famines pour que l'agriculture productiviste soit reconsidérée dans
nos pays d'abondance...